la tribune d'hervé le treut, président d’acclimaterra

HLT.png

“Les régions sont des lieux où doivent s’arbitrer des choix souvent difficiles”

Le changement climatique n’est pas un problème dont on peut se défaire facilement.

Il y a 30 ans les chercheurs qui abordaient ce sujet n’imaginaient pas nécessairement voir de leur vivant les manifestations clairement visibles du réchauffement lié aux émissions de gaz à effet de serre. Aujourd’hui, nous savons que notre futur est pour une part déjà écrit : les gaz déjà accumulés dans l’atmosphère sont là pour des décennies, voire des siècles, et nos activités continuent à les augmenter. Face à cela, nous sommes confrontés à deux urgences : atténuer (en fait : supprimer avant la fin du siècle) nos émissions de carbone, et s’adapter préventivement à la part inévitable des changements à venir. 

Le projet « AcclimaTerra », commencé en Aquitaine, poursuivi en Nouvelle-Aquitaine, est né d’une constatation très simple : les régions sont le lieu privilégié où se mettent en place les grandes politiques d’urbanisme, de transport, ou encore les filières agricoles qui émettent des gaz à effet de serre, et aussi où se manifestent les dommages directs ou indirects du changement climatique. Les régions sont donc des lieux où doivent s’arbitrer des choix souvent difficiles entre risques climatiques, préservation de la biodiversité et nécessités sociales.

AcclimaTerra s’articule autour d’un conseil d’une vingtaine de chercheurs et enseignants-chercheurs, spécialistes de différents domaines scientifiques, et émanant des diverses universités de la région. Ils ont su mobiliser plusieurs centaines de collègues, pour dresser un tableau de ce que la région risque sur le plan climatique dans les prochaines décennies, et des actions qui sont à sa portée. Deux rapports ont été publiés en 2013 et 2018. Ils traitent d’un large éventail de sujets : qualité de l’eau, de l’air, maintien des zones humides, agriculture, pêche, forêts, zones littorales, montagnes, villes, santé, économie, droit et gouvernance … Ils ont été très largement diffusés auprès des élus, des différents acteurs de la région, et du grand public. AcclimaTerra souhaite en faire un outil pérenne d’interactions et de débats, et d’octobre à décembre, visitera ainsi 14 villes de la région pour présenter son travail, et écouter les réactions suscitées. Dans 6 de ces villes, AcclimaTerra accompagnera le Train du Climat qui renforcera la dimension pédagogique de ces visites.  Le site Web d’AcclimaTerra permettra de capitaliser toute la richesse de ces rencontres, pour mieux préparer notre futur.

Hervé Le Treut, septembre 2018